xenia-ganz-ganzkorper-de-face-2.jpg

"Xenia Ganz, dès son entrée, a occupé l'espace scénique et l'a fait sien. Son timbre chaleureux et profond a séduit le public dès les premières notes et c'est en toute sérénité qu'elle a pu dévoiler toutes les facettes de sa voix tout au long de la soirée. Tantôt en Nelly éperdue (Adelson e Salvini de Bellini), tantôt en Carmen endiablée (Carmen de Bizet), ou encore travestie en Smeton (Anna Bolena de Donizetti), Xenia Ganz dévoile une belle maitrise vocale et un jeu scénique décomplexé." (Magazine Expressions N 90 – été 2015)

"Pour son concert annuel de solidarité, l'orchestre d'harmonie d'Electricité de Strasbourg, accompagné de la magnifique voix de la mezzo-soprano Xenia Ganz, a rendu hommage à de grands compositeurs d'opéra." (DNA - 03.05.2015)

"Xenia Ganz a montré la chaleur de son timbre de mezzo-soprano dans les interventions d'Anne et d'Elisabeth". (ww.ohes.org)

" Xenia GANZ a fourni la prestation la plus complète avec sa belle voix fluide de mezzo-soprano et une bonne dose de talents d'actrice. Elle a été appréciée tant dans ses interprétations de la 3e dame que dans le rôle de la charmante Angelina, de Dalila la séductrice, ainsi que de Diana et d'Hänsel..." (www.mittelloge.de - traduction)

 

C'est avec le rôle de Dorabella dans Cosi fan tutte de Mozart que la mezzo-soprano lyrique et colorature a ouvert la saison 2015/2016 à l'Haupstadtoper de Berlin. Xenia Ganz fait salle comble dans la salle Erasme du Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg en avril 2015 dans un programme de gala d'opéra avec l'Orchestre d'Harmonie de l'Electricité de Strasbourg sous la direction de Marc Schaefer. 
Elle parcourt l’Allemagne en tant que " Zweite Dame" dans la Flûte Enchantée de Mozart avec le Festspieloper Prag lors d’une tournée incluant des salles telles que la Philharmonie im Gasteig de Munich ou la Laeiszhalle de Hambourg.
Elle interpète le "garçon de cuisine" dans Rusalka dans le cadre du "Choriner Musiksommer 2014" à l'Abbaye de Chorin en juin 2014.

 

Elle affectionne particulièrement le répertoire de la musique sacrée et a eu l'occasion d'interpréter la partie de mezzo-soprano solo dans "La Vita di Maria" de Nino Rota dans la Cathédrale de Strasbourg avec l'OHES.

Le "Lied" l'appelle également et elle se produit régulièrement dans des récitals en formation duo ou trio, notamment en Autriche dans le Festival Schloss Weinzierl.
 

Née à Strasbourg dans une famille russo-uruguayenne de musiciens, Xenia Ganz commence à jouer du piano à l'âge de 5 ans puis rentre dans la classe de Françoise Claustre au Conservatoire de Strasbourg, où elle joue également en trio (violoncelle, violon, piano) avec ses frères. 

Après ses études de gestion, elle s'installe à Berlin pour suivre les enseignements de Norma Sharp, professeur à la Hochschule Hans Eisler. Xenia a pu enrichir son répertoire grâce aux précieux conseils de maîtres tels que Norma et Thimoty Sharp, Markus Brück,Thomas Michael Allen et Mark Schnaible.

 

 

Interview : http://www.cocoberliner.de/interview/2014/november/xenia-ganz